allumer une allumette avec un élastique par modinio

Le boycott de Moncler

En Italie, le boycott de Moncler fait rage. La marque de doudounes de luxe est au cœur d’un scandale mettant en cause la pratique cruelle de plumage des oies permettant le garnissage de leurs doudounes.

Boycott Moncler

La  télévision publique italienne RAI 3 a en effet diffusé la semaine dernière un reportage sur la marque Moncler. Il dévoile notamment la façon dont  leur fournisseur Hongrois arrache les plumes de garnissage des doudounes. On assiste ainsi à une séance  cruelle de plumage à vifs des oies .

Le reportage accuse également la marque Moncler d’avoir délocalisé sa production en Europe de l’Est pour augmenter ses marges. La journaliste Sabrina Giannini, révèle que le coût de fabrication net d’une doudoune oscille entre  30 et 40 euros pour un prix de vente de 1200 euros.

Suite à ce reportage les réseaux sociaux se sont enflammés. Sur Twitter, les appels pour le boycott de Moncler se sont multipliés :  « Nous boycottons les duvets », « Nous boycottons Moncler », « Nous n’achèterons pas vos doudounes » ou encore « Honte de torturer des animaux vivant. » Un hashtag a même été spécialement créé #siamotuttioche (nous sommes tous des oies).

Sur la page Facebook officielle de Moncler, de nombreux clients montrent leur indignation.

Cette polémique arrive juste au moment où la marque italienne lance sa nouvelle campagne de promotion de sa collection hiver 2015.

Reste à savoir si cet appel au boycott de Moncler aura un réel impact sur  les fans de la marque. Sachant que la clientèle fortunée de Moncler n’ a certainement rien contre les  manteaux en fourrure, on imagine que ce ne sont pas quelques plumes, même cruellement arrachées, qui leur feront renoncer à la chaleur d’une nouvelle doudounes Moncler.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *