allumer une allumette avec un élastique par modinio

Le niveau scolaire des Miss France

Le concours Miss France 2015 a mis sur le devant de la scène des jeune femmes plus jolies les unes que les autres, mais pas seulement. Ces jeunes femmes ont aussi une tête bien remplies et la plupart ont un niveau scolaire plus qu’honorable.

Camille Cerf Miss France 2015

Camille Cerf, la nouvelle Miss France 2015 était jusqu’à présent en 2ème année à l’EGC à Lille (Ecole de Gestion et de Commerce) et souhaite devenir attachée de presse ou chargée de communication. Elle espère que cette année de Miss lui ouvrira des portes et compte bien finir son cursus après son mandat.

Depuis 2001, les lauréates ont généralement un niveau scolaire équivalent à bac +2 (BTS-DUT) ou bac + 3 et plus (Licence ou Master). La présidente du concours, Sylvie Tellier, Miss France 2002, affichait déjà la tendance et détenait lors de son élection, une maîtrise en droit fiscal soit un bac + 4.

Le niveau scolaire des candidates au concours Miss France semble être en cohérence avec le niveau national. En effet un rapport du DARES (direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques) constate que « la France a connu entre 1985 et 1995 un allongement très rapide de la durée de scolarité : alors qu’au milieu des années 80, moins de la moitié des jeunes de 18 ans étaient en cours d’études, la tendance est passée  en dessous des 80 % depuis 2002-2003…Entre 1990 et 2009, la population étudiante s’est accrue de 600 000 personnes. Plus de 40 % d’une génération obtient désormais un diplôme du supérieur. ».
De moins en moins de jeunes sortent sans aucun diplôme. En 2009  plus 65 %  des jeunes détenaient un bac général, technologique ou professionnel.

Sur les 33 candidates, 29 ont au moins le niveau Bac et 13 ont déjà validé au moins deux années d’études supérieures. Côté filière les candidates à l’élection Miss France 2015 s’orientaient plus vers celles présentant des débouchés plus importants. Ainsi nombreuses sont celles qui ont opté pour  la gestion des entreprises : comptabilité-gestion, droit, commerce, marketing, management . Mais aussi vers les sciences sociales à savoir la petite enfance, l’enseignement et les sciences de la vie. En revanche elles étaient peu nombreuses à suivre les filières de la beauté ou du tourisme.

Mais que les futures candidates à l’élection Miss France se rassurent, si on constate que le niveau scolaire à augmenté, ce n’est pas celui-ci qui fera d’elle une Miss.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *