Valérie Trierwieler fait le buzz à l’étranger

Valérie Trierwieler fait le buzz à l'étranger Valérie Trierwieler fait le buzz à l’étranger.

En effet le tweet de Valérie Trierweiler  apportant son soutien à Olivier Falorni, dissident socialiste à La Rochelle et opposé à Ségolène Royal au second tour des législatives, a fait le buzz en France mais aussi à l’étranger.

Valérie Trierwieler fait le buzz à l'étranger

Comme l’écrit La Tribune de Genève c’est le tweet de trop » qui abîme l’image du nouveau président.

La Vanguardia titre « Le croche-pied de la première dame à l’ex de Hollande », « Vaudeville à l’Elysée ». El Pais souligne que « Trierweiler relance sa guerre contre Ségolène Royal », en « menaçant la paix et l’unité du PS, ainsi que la stabilité de l’Elysée ».

La presse se régale de ce buzz provoqué par Valérie Trierwieler qui associe vie privée et vie politique.

La Repubblica commente « lorsqu’elles sont mélangées, politique et vie privée provoquent des incompatibilités ». Pour Il Messagero « Valérie contre Ségolène, c’est la guerre des femmes de Hollande ».

The Independent annonce, que « cet incident est la première gaffe de la présidence de Hollande qui avait fait un mois sans faute ». Et le Daily Telegraph parle de « guerre des roses ».

« Scandale et stupéfaction considérable » pour l’International Herald Tribune, qui évoque une « scène de Molière ou de Macbeth » .

En chine le buzz de Valérie Trierwieler lui vaut ce commentaire de la part duSouth China Morning Post : « Avec un simple Tweet, la première dame de France a réussi à porter un coup à l’ex de son compagnon, à se mettre publiquement en désaccord avec le président, et à jeter le trouble au sein du parti socialiste. »

Quant au Rheinische Post allemand il parle d’un « psychodrame » qui « assombrit le paysage politique à la veille d’un crucial second tour des élections législatives ».

Valérie Trierwieler fait le buzz à l'étranger

Bref grâce ou à cause du tweet, Valérie Trierwieler fait le buzz à l’étranger et fait le bonheur de la presse et des détracteurs de François Hollande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.